Stanley Cup Playoffs 2013 : Demi-finales Ouest – Nos Prédictions!


stanley-cup-playoffs-2013

Presque deux semaines sont passées depuis le début des quarts de finale de ces playoffs 2013 et voici que l’on connait d’ores et déjà les 4 qualifiés pour les demi-finales à l’Ouest. La conférence est attendant quant à elle le dénouement du match 7 entre les Capitals et les Rangers, et du match 7 entre les Maple Leafs et les Bruins, pour connaitre la dernière affiche des demi-finales qui affrontera les deux vainqueurs de ces deux matchs.

Dans la conférence Ouest qui va nous intéresser, des duels de haut vol nous attendent! En effet, après avoir disposé, comme prévu, assez facilement du Wild, les Blackhawks de Chicago vont retrouver leurs rivaux de toujours, les Red Wings de Détroit qui se sont défaits hier soir, à la suite d’un match 7 dantesque, des Ducks d’Anaheim. Une bonne rivalité entre ces deux formations toujours ambitieuses. Ca nous promet du spectacle quand on sait que sur les 4 matchs qui ont vu s’opposer les deux équipes cette saison, 3 d’entre eux ont été décidés après prolongation … et tous en faveur des Hawks!

L’autre série est aussi une grosse affiche. Bataille de la Californie entre les Sharks et les Kings. Les Kings sont donc sortis vainqueurs de leur duel de haut vol face aux Blues. Finalement Saint Louis se sera complètement écroulé après avoir gagner de manière épique les deux premiers matchs de la série. L.A est donc sur une série de 4 victoires consécutives dans ces séries. Côté Sharks, les corps sont reposé avec le balayage des Canucks. Une semaine de repos pour les Sharks qui vont donc attaquer plein d’énergie ces séries. Attention à ce que la dynamique et le momentum ne se soient pas évaporés …

***

(#1) Chicago Blackhawks   VS.   Détroit Red Wings (#7)

Fabrice : Rien de tel qu’une bonne vieille rivalité durant une série de playoffs. Je vous le dis, ce duel entre ces deux « Original 6 » va être vraiment intéressant à voir.

D’un côté les Hawks. C’est l’équipe à abattre. Quand on voit cette formation, il y a de la profondeur, du physique, toutes les lignes sont capables de marquer … Autant dire que les Blackhawks sont à deux doigts de voler. Plus sérieusement, cette équipe présente des arguments dans tous les secteurs clefs. Emmenés par un Patrick Kane intenable dans la série face au Wild, Chicago attend encore la contribution de ses autres armes, parmi lesquelles Jonathan Toews. Le capitaine des Hawks a été assez silencieux lors des 1/4 de finale. Néanmoins il semble avoir eu son « wake up call » lors du match 5 après avoir inscrit 2 points.

Les Hawks se sont également rassurés avec les performances de Corey Crawford, assez à l’aise contre le Wild. Il n’aura concédé qu’un but dégueulasse lors du premier match et le but de Cal Clutterbuck. Sinon, Crow semble être dans son élément. Attention quand même aux tirs dirigés en haut de la cage, Crawford semble toujours avoir quelques difficultés à revenir rapidement en position debout lorsqu’il est en papillon.

Côté Red Wings, je ne m’attendais pas à les voir passer face aux Ducks. Non pas que j’ai sur-estimé les Ducks, mais plus sous-estimé les Red Wings. Détroit, c’est quand même autre chose en séries. Emmenés par un Henrik Zetterberg retrouvé, les Wings ont réussi à faire taire l’attaque des Ducks, pourtant si prolifique en saison régulière.

Autant vous dire que pour moi Chicago a un cran d’avance sur les Wings. Néanmoins le contexte est particulier et dans une rivalité, qui sait tout peut arriver.

Prédiction Chicago en 7.

Joueur à surveillerJonathan Toews … Le capitaine des Hawks se doit d’avoir une série exemplaire! Watch for him …

PL: Toute la saison, cette conférence nous a offert de très beaux duels, et ces demi-finales la concluent en beauté. Deux rivalités, une entre original 6 et un derby de la Californie, la ligue pouvait avoir difficilement mieux.

Ce duel contre l’ennemi juré, Détroit est allé le chercher avec ses tripes. Entre la qualification in-extremis et ce beau combat de 7 matchs en première round,  l’expérience aura fait la différence. Pensez donc sur les 4 prolongations de la série (ce qui est déjà énorme), les Wings en ont remporté 3, dont une à Anaheim. Il est également intéressant de noter que la (jeune) défensive ailée a progressé au fur et à mesure des matchs. Les Wings arrivent donc en confiance et sans pression face à l’ultra favori de l’Ouest.

Malgré une première ligne relativement absente du tableau d’affichage, muselée par le sur-utilisé Suter et le rookie Brodin,  les Hawks n’ont pas tremblé et continuent leur chemin. En play-offs les stats ne veulent plus dire grand chose, mais tout de même on retiendra ce 100% en P.K. Les unités spéciales peut être le point faible de cette équipe, en tout cas en power-play, avec cette inefficacité constante malgré de nombreux atouts. Mais tant que le P.K. et le jeu à 5 contre 5 sont efficaces, ce souci devient secondaire.

Malgré l’écart entre les deux équipes sur le papier, on peut raisonnablement s’attendre à un duel serré, rivalité oblige. Je vais y aller pour:

Prédiction: Chicago en 6

Joueur à surveiller:  Un classique, Corey Crawford, l’état de grâce pour combien de temps encore ?

***

(#5) Los Angeles Kings   VS.   San Jose Sharks (#6)

Fabrice : Et une autre série qui sent la poudre! Les Sharks et les Kings se connaissent par cœur  On ne peut pas dire qu’il s’agisse d’une rivalité comparable à celle qui va animer la série entre Chicago et Détroit … quoi que!

Pour beaucoup (dont PL), le vainqueur de la série entre les Blues et les Kings allait être le champion de la conférence Ouest. Je dois dire que j’ai un moment partagé cet avis. Mais maintenant je me mets à douter. Ces Sharks m’intriguent. Même s’il faut relativiser leur « sweep » face à des Canucks bien plus mauvais qu’il n’y parait, cette équipe de San José est quand même intrigante.

Tout d’abord les Sharks arborent une stat impressionnante à domicile. Ils n’ont perdu qu’un seul match durant le temps réglementaire à domicile! Autant dire que leur confiance à domicile est gonflée comme jamais. La défense me semble un peu plus stable que la saison dernière. Qui plus est, la découverte d’un Brent Burns en attaquant ne semble pas être si ridicule que ça. Et puis avec un Niemi vraiment incontestable cette saison entre les poteaux, les Sharks sont capables de beaucoup de choses selon moi.

Côté L.A, la malédiction du champion en titre ne semble pas les affecter. Leur série de 4 victoires consécutives face aux Blues après avoir concédé les deux premiers matchs m’a littéralement cloué! Quick est redevenu la bête qu’il était l’année dernière en séries. Pour le reste de l’équipe, elle semble être habitée par la même envie que la saison dernière.

Je m’attend à une série fermée et serrée. Une vraie série de gardiens en prévision. Autant dire que les unités spéciales seront une clef à exploiter rapidement pour les deux équipes. Pour le moment, avantage aux Sharks à ce jeu là. Mais il faut bien avoir en tête que leurs stats sont tronquées par la médiocrité des Canucks lors de ces séries …

Prédiction Los Angeles en 7!

Joueur à surveiller Dustin Brown … Attention au dirty capitaine des Kings que l’on n’a pas encore trop vu dans ces séries.

PL: Une autre belle rivalité donc, bien que plus récente. Ayant vu tous les matchs de la série Saint-Louis/Los Angeles, les Kings ont tout bonnement étaient impressionnants.

Saint Louis a opposé une solide résistance dans ce qui fut la série la plus physique, « mais correct », avec peu de pénalités sifflées et peu de mauvais coups, excepté Brown au début du match 1. Des matchs très fermés, où chaque victoire se sont soldées sur le plus petit des écarts. Avec cette qualification les tenants ont sans aucun doute marqué les esprits. Tout comme Quick. Malgré ses deux petites erreurs, fatales, sur les deux premiers matchs de la série, le dernier MVP des séries s’est montré infranchissable. En 6 matchs, et malgré donc ses deux erreurs (la relance catastrophique et un petit peu de faiblesse sur le but de Jackman), le bon Jonathan affiche 1,58 buts encaissés par match (merci aussi la défense), un blanchissage et un taux d’arrêt de 94,4% . Dans la zone « scoring chance » son taux d’arrêt est aux alentours de 90%, quand la moyenne de la ligue tourne à 85%. Revenu au top de sa forme physique, lui qui fut quelques temps souffrant du dos, il peut de nouveau briller dans son jeu très athlétique  Une bonne nouvelle pour cette équipe équilibrée, physique, défensive, intraitable à domicile et, désormais, expérimentée. Question de motivation, nul doute qu’elle sera là contre les Sharks, bien poussés par un Staples Center de plus en plus bruyant. Finalement les Kings, bénéficiant de l’avantage de la glace, n’ont « aucun » match à gagner si leur invincibilité à domicile se poursuit. Et il n’y a pas vraiment de raison pour qu’elle s’arrête demain. Reste à savoir quelles traces a laissé le dur combat du premier tour.

Les Sharks eux n’ont pas fait dans la dentelle contre Vancouver. Un balayage obtenu grâce à un Couture de feu et un Niemi non moins présent, tandis que Raffi Torres apporte une touche de physique non négligeable en série. La défensive n’est pas forcément impressionnante sur le papier, mais elle a très bien rempli sa part, contribuant également à l’offensive puisque tous les défenseurs ont au moins un point. Pour les Sharks pas de secret, il faudra jouer comme au premier tour, aucun faux pas à domicile et surtout que Raffi Torres réponde au défi physique.

Cette série sera sans nul doute serrée, les matchs californiens se soldant très souvent par un petit but d’écart. La seule inconnue de cette série est donc l’état de forme des champions en titre. Mais fort de leur invincibilité à domicile et d’un Quick impérial je les vois passer.

Prédictions: Los Angeles en 6

Joueurs à surveiller: Le duel Quick/Niemi sera très intéressant à regarder bien entendu, tout comme celui des buteurs entre Carter et Couture. Il faudra aussi surveiller le duel des « dirty man » Brown et Torres, ou encore celui des défenseurs entre Voynov et Dougthy d’un côté, Boyle et Burns de l’autre. Oui ça fait beaucoup de monde alors LE joueur à surveiller sera…Justin williams, le travailleur de l’ombre de la première ligne royale… Le danger vient souvent de là ou on ne l’attend pas. N’est ce pas ?

Publicités

Un commentaire

  1. Je trouve très intéressante les séries dans l’Ouest! Les quatres formation qui se luttent une place pour la demi-final ont tous le potentiel d’obtenir la coupe stanley. Cependant, je crois les Sharks ne tiendront pas le coup contre les anciens champions les Kings. De plus, chaque année les Sharks n’arrivent pas à s’imposer dans les séries. Je crois aussi que la domination de Chicago se termine face aux Red-wings de Détroit. La formation de Détroit est remplie de vétérants et gère très bien la pression.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s